Buts du Syndicat
Nos Buts

Nous sommes attachés à la Fédération Française de Ski Nautique & de Wakeboard et l'envie forte d'être présent et sollicité pour l'élaboration des nouveaux diplômes.

Nous sommes aussi très respectueux des institutions, Affaires Maritimes, des directions Départementales, régionales Jeunesse et Sports, des collectivités locales mais nous voulons aussi avoir leurs respects, leurs écoutes et leurs sollicitations pour tout ce qui nous concerne.
Enseignant de ski nautique, et des disciplines associées c'est un métier et nous sommes des professionnels et à ce titre nous voulons être reconnus comme tel.

A l'image du syndicat des moniteurs de ski Alpins avoir et donner une image forte et crédible des professionnels du ski Nautique
Avoir un responsable par région en divisant la France comme pour la numérotation téléphonique 01 02 0 3 04 05

Pourquoi des responsables par région ? : Parce que chaque région à ses spécificités qui lui sont propre et que le ski nautique tant en mer, qu'en plan d'eau, lacs ou rivières à besoin de quelqu'un qui connaisse parfaitement les tenants et les aboutissants.

Ainsi chaque responsable de région s'occupera de rassembler les moniteurs de ces régions, et traitera avec l'appui du Syndicat des problèmes inhérents à sa région.

Même si certains pensent que pour le moment adhérer au SNESN ne sert à rien la réponse est que :déjà y adhérer c'est aider le Syndicat et surtout conforter l'image du ski nautique professionnel ,car plus nous serons nombreux ,plus nous seront crédibles,écoutés et entendus

Nous pensons que le Ski Nautique se devait d'avoir un Syndicat professionnel, il n'est pas trop tard d'en créer ou d'en reformer un. Car c'est à nous Syndicat de dire comment doit fonctionner le ski nautique professionnel et non pas laisser des gens peu ou pas au courant de notre discipline de ses spécificités, de ses régions et de ses contraintes des gens sans éthique de surcroît
Qui nous dicterait ce que l'on doit faire, cela éviterait certaines situations ubuesques.

La situation n'est pas grave mais il faut se prendre en main être conscient de notre force et ce serait quand même dommage de se dire plus tard que l'on aurait du faire en tant que professionnel du Ski Nautique quelque chose pour le ski nautique professionnel mais que l'on ne l'a pas fait, il n'est jamais trop tard pour bien faire.

Le secretaire général du SNESN | Marco Grilli